Programme de la conférence

Découvrez le programme complet de la conférence et préparez votre venue...


Plénières

Durant la première matinée de la conférence, lors des sessions plénières, l’actualité des produits et les orientations technologiques d’Esri ont été présentées à l’ensemble des participants. Les ateliers techniques vous ont proposé de revenir plus en profondeur sur les évolutions des différentes solutions qui constituent le système ArcGIS.

SIG 2010 coïncidant avec la sortie d’ArcGIS 10 en France, les ateliers techniques se sont focalisés essentiellement sur les évolutions de cette version majeure de la plateforme ArcGIS.



Grands Témoins

Nous avons été à la fois fiers et heureux d’accueillir le 29 septembre après midi quatre grands témoins qui sont venus partager avec nous leurs expériences, leurs engagements et leurs passions dans leurs domaines respectifs.

Vincent DABILGOU,
Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme du Burkina Faso

Le débat sur la Décentralisation, la participation communautaire et son processus de mise en œuvre ont débuté en 1992 et ont abouti en 1995 aux premières élections municipales au Burkina Faso.
Ses études d’ingénieur de construction civile achevées en 1990, le Ministre Vincent DABILGOU a été sollicité par la Commission Nationale de Décentralisation (CND) pour préparer l’émergence rapide d’une maîtrise d’ouvrage municipale dans la ville de Ouagadougou, Capitale du Burkina Faso, dans le cadre de la mise en œuvre du processus de décentralisation.
 
Dans cette mission, il a successivement occupé les postes de :

- Chef de division économique
- Directeur de l’Aménagement et de la Planification Urbaine
- Directeur des Services Techniques Municipaux.
 
C’est dans l’exercice de ces différentes fonctions qu’il a cultivé naturellement toute sa passion pour la planification basée sur le Système d’Information Géographique (SIG) en particulier dans le domaine d’application comme la construction des Voies et Réserves Divers (VRD), la construction et l’entretien des équipements municipaux, des infrastructures éducatives et de santé, le mobilier urbain et enfin le transport urbain.
Sa passion et son engagement pour le SIG ont pris un tournant décisif quand il a été appelé entre 2002 et 2007 à gérer pour le compte du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Programme de Renforcement des Capacités des Communes Urbaines (PRCCU) où la maîtrise d’ouvrage et de planification participative étaient au centre de la problématique.
 
Présent dans de nombreuses conférences et instances nationales, régionales internationales en sa qualité de Secrétaire Général de l’Association des Ingénieurs des villes d’Afrique du Centre et de l’Ouest (AIVACO) et membre de COBATY international, il a su partager l’intérêt d’une démarche basée sur le SIG et le développer au sein de l’Association des villes africaines et du mouvement panafricain pour la gouvernance locale.
 
Appelé en 2007 au gouvernement comme Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, son engagement pour la planification, le management de qualité et le SIG a pris une autre dimension au regard des missions institutionnelles lui étant confiées dans le cadre de la politique d’aménagement à travers le territoire et la planification urbaine dans un contexte de changement climatique.
 
Vincent Dabilgou est venu le 29 septembre au matin nous présenter ses différentes actions.

Yves Coppens, Paléoanthropologue

Passionné par la préhistoire depuis son enfance, Yves Coppens a commencé sa carrière de chercheur par des travaux de fouilles en Bretagne. En 1956, il entre au CNRS et monte, à partir de 1960, d’importantes expéditions en Afrique et en Extrême-Orient. En 1974, il découvre avec son équipe, dans le bassin de l’Afar en Ethiopie, Lucy, la petite australopithèque, squelette fossile de 3 millions d’années.

Depuis, les recherches qu’il dirige continuent de raconter l’histoire la plus passionnante qui soit, celle de nos origines. Yves Coppens a été directeur du Musée de l’Homme, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, et, de 1983 à 2005, professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire de paléoanthropologie et préhistoire. Il a présidé, de juillet 2002 à juin 2003, la Commission chargée de l’élaboration de la Charte de l’Environnement et préside, depuis janvier 2010, le nouveau Conseil scientifique de la Grotte de Lascaux.

Présent dans de nombreuses instances nationales et internationales, Yves Coppens est membre de l’Académie des Sciences et de l’Académie nationale de Médecine et également correspondant ou professeur associé de nombreuses sociétés savantes et universités étrangères : Royal Society d’Afrique du Sud, universités de Bologne, de Liège et de Chicago...
Ses livres sont de grands succès de librairie, et, parmi les plus récents : Histoire de l’Homme et changements climatiques, sa leçon de clôture au Collège de France (2006) ; Yves Coppens raconte l’Homme (2008) ; Le présent du passé ; Yves Coppens raconte nos ancêtres : l’histoire des singes (2009) ; Le présent du passé au carré (2010).

Il a, par ailleurs, assuré la direction scientifique des deux «paléo-fictions», «L’Odyssée de l’espèce» et «Homo Sapiens» diffusées sur les chaînes de France Télévisions.

Yves Coppens est venu nous parler de sa passion et de ses travaux sur l’évolution de l’espèce humaine et de l’importance de la dimension géographique et spatiale dans ses démarches.



Hubert du Mesnil, Président de Réseau Ferré de France

Réseau Ferré de France est un acteur central du transport ferroviaire en France et en Europe : il développe et donne accès à un réseau dense, fiable, performant et adapté aux nouveaux besoins de mobilité des voyageurs et des marchandises.

Créé en 1997 par l’État français, Réseau Ferré de France interconnecte le réseau avec l’Europe, il le conjugue avec les autres modes de transport, il donne accès à de nouveaux utilisateurs : le marché du transport international des voyageurs est aujourd’hui ouvert à la concurrence depuis 2010, après celui du fret en 2006.

Il invente des produits et des services innovants pour que chaque client trouve son accès au réseau ferré. Il le développe de manière éco-responsable, contribuant à faire du rail le mode de transport le plus respectueux des territoires et de l’environnement.

Présent au plus près du terrain dans chacune des régions, RFF tisse des partenariats de long terme avec tous les acteurs impliqués au niveau local, mais aussi national et international.

Hubert du Mesnil a présenté sa vision du réseau ferroviaire du futur, il a détaillé le rôle des SIG dans le développement du mode de transport de masse le plus écologique.

Hubert du Mesnil est également Président de l’EIM (European Rail Infrastructure Managers).

Les élèves et enseignants de la classe de seconde de l’Institution du Sacré-Coeur (ISC), La Ville du Bois

L’établissement secondaire, l’Institution du Sacré-Coeur (ISC), de La Ville du Bois, en Essonne, est investi depuis sept ans dans des projets européens utilisant les SIG.

Le projet Minerva-GISAS (2003-2006), a permis à des enseignants de découvrir les SIG, puis de se former et de travailler, en coopération avec des écoles et des universités dans huit pays. Dans cette dynamique le projet COMENIUS iGUESS (2008-2010) permet de contribuer à la réalisation d’un cours européen de formation à l’utilisation des SIG pour des enseignants et des formateurs de différents pays.

Depuis 2009, l’école, forte de ce parcours, tente une nouvelle expérience, justifiée par le nombre croissant d’élèves et de bus scolaires : 1 400 collégiens et lycéens, transportés chaque jour par 18 bus scolaires. Une question s’impose : aucune carte des parcours scolaires n’étant dressée à ce jour, une meilleure gestion est-elle possible ?

Un groupe de 16 élèves volontaires d’une classe de seconde à projets européens et internationaux et deux enseignantes, Madame Faucher, professeur de sciences physiques et Madame Lavollée, professeur d’allemand, se sont attaquées à cette problématique. Les objectifs visent, à raison d’une heure de cours hebdomadaire, à dresser une carte numérique, actualisée, des parcours scolaires, et à rechercher comment les optimiser en fonction de différents critères.
Lors d’échanges entre écoles, les élèves ont pu partager leur expérience avec des élèves marocains et les initier au SIG.

Ces projets qui bénéficient du soutien financier de la Commission Européenne, vous ont été présentés par les élèves et leurs enseignantes.

  • Rejoignez-nous
  • FaceBook
  • Twitter
  • Viadeo
  • Linkedin
  • YouTube
  • RSS
  • arcOrama
  • arcOpole
  • ArcEduc
© ESRI France 2017 | Mentions légales | Powered by LD SERVICES with Isotools Studio | Emarketing by Pullseo Powered by Pullseo

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour gérer et modifier ces paramètres

Cliquez ici